2013-04-04

La Fleuve du Temps

L'inévitabilité de la mort
Presse sur l'ésprit
Lors des moments de joie

Le passé ne reviendra plus jamais
Tous les matins du monde
Ne veillent qu'une fois

Tout ce que j'ai, je suis
Ne disparaîtra dans un futur quelconque
Ce disparaîsse maintenant

L'actuel coule dans le néant
Avec chaque sonnée du clocher
Aucun moment ne reviendra plus

Il ne faut pas faire ni plus vite ni mieux
Mais plustôt croire en Dieu
Et accepter les choses comme elles sont.

(4/6)  NaPoWriMo

0 件のコメント:

コメントを投稿